Qu'est-ce que la littérature de jeunesse ?



Qu'est ce que la littérature de jeunesse ? Une question qui paraît anodine mais qui cache beaucoup de complexités. Car oui, la littérature de jeunesse est complexe et a encore du mal aujourd'hui à se faire entièrement sa place. En effet, elle se trouve prise, depuis plusieurs années, dans une contradiction éditoriale et critique. 

D’un côté, elle est l’une des littératures les plus lues (l'édition jeunesse occupe la deuxième place du marché), puisqu'elle occupe de plus en plus de place dans la vie littéraire des plus jeunes, mais de l’autre, elle apparaît comme une littérature « facile », de qualité médiocre, fondée sur des récits et des textes simples, qui ne méritent pas l’attention du public critique et universitaire (fichtre ! Que fais-je ?)

Pourtant, elle est très intéressante sur de nombreux aspects et notamment sur l'aspect pédagogique. Abordant divers thèmes de la vie quotidienne, elle est un médiateur important, et permet de traiter et de couvrir de nombreux sujets, même les plus difficiles.

Album, roman, BD...

Aujourd'hui, la littérature de jeunesse revêt plusieurs casquettes et se retrouvent sous différentes "formes". L'album, le roman, la BD, le conte, le livre illustré ou encore l'imagier... Une telle diversité ! C'est ce qui la rend particulièrement intéressante. 

En soi, il n'y a pas de réelle définition (chacun y va un peu de son avis), celle-ci étant beaucoup trop vaste et s'adressant à un public large (oui oui, vous allez vite comprendre). En effet, on considère comme littérature de jeunesse, un ouvrage où l'enfant se trouve au centre du récit puisque la notion la plus importante va être l'identification du lecteur au personnage. Cette identification permet au lecteur de se retrouver dans le texte. 

Vous me direz donc : "Mais, en étant en adulte on peut lire de la littérature de jeunesse sans pour autant s'identifier au personnage ?" (Personnellement, même à 30 ans, je m'identifie très facilement à une Cendrillon et peut me prendre pour une princesse par exemple, mais passons !)
La différence avec l'adulte, est que celui-ci, a déjà atteint un niveau de lecture et un recul suffisamment nécessaire pour ne pas avoir ce besoin de se retrouver, de grandir avec le personnage. Contrairement à l'enfant ou encore l'adolescent. 

Vous l'aurez compris, la littérature de jeunesse est vaste, bien qu'elle soit "catégorisée" en fonction des âges et du public visé.
Elle va permettre au jeune public de se familiariser avec le livre, les mots, les illustrations. De s'identifier, parfois de se construire. Et c'est en ça que je trouve que le pouvoir de cette littérature est illimité et intéressant à étudier, analyser.

Cet article un peu introductif et général, me permet de vous donner mon avis sur la question et le pourquoi du comment je m'intéresse à la littérature de jeunesse (et surtout, les raisons de ce blog).

Grandir par le biais des livres

Adulte ou enfant, nous avons tous le même reflexe lorsque nous lisons un livre : vouloir s'identifier, se fondre dans l'histoire, apprendre, grandir. Quel que soit la raison pour laquelle nous ouvrons un livre, je suis persuadée que nous apprenons tous quelque chose de nos lectures. Que ce soit conscient ou inconscient. 

Chez l'enfant, elle se fera de manière plutôt inconsciente, de manière général, et c'est là que réside la magie et l'ambition secrète de la littérature de jeunesse. 


Je suis de la génération où ma mère me faisait lire les mini BD "Max et Lili", ces petites histoires avec deux enfants, qui traversent ce que n'importe quel enfant peut traverser à un moment dans sa vie : le divorce de ses parents, une dispute avec un camarade, mais aussi les questions sur la drogue, comment faire les bébés, avoir un(e) amoureux(se).... Toutes ces questions que l'ont peut se poser à un moment, dans notre enfance, mais que l'on ose pas poser, par peur, par honte. 
Et c'est pour ça que j'aime la littérature de jeunesse, puisqu'elle permet de répondre à toutes ces questions de façon imagée, subtile, poétique ou directe selon les cas. 

C'est un réel terrain de jeu pour les auteurs et illustrateurs mais également un réel outil pédagogique. En tant que parent ou enseignant, certains sujets sont parfois douloureux ou compliqués à aborder. Et la littérature de jeunesse peut aider à pallier à cela. Apporter des réponses, être un parfait médiateur. Car l'enfant peut, par exemple, facilement se reconnaître à travers un personnage de son âge qui traverse les mêmes problèmes que lui.

Je pourrais vous écrire encore des lignes et des lignes sur le sujet tellement celui-ci me passionne. Mais je vais en garder sous le coude pour les prochains articles, dans lesquels nous entrerons en profondeur sur certains sujets, certaines thématiques qui peuvent être évoquées à travers un album, un roman ou une BD. 

J'espère que mon article vous aura donné envie d'en savoir plus et de découvrir les différentes facettes de cette littérature. 

A bientôt
Amélie

Vous aimerez peut-être

0 Commentaires