Bilan lecture - Septembre 2021

 

Septembre touche à sa fin, c'est l'heure du bilan. Et ce mois-ci j'ai lu pas mal de bandes-dessinées mais tout de même quelques romans également. 

Je vous présente tout ceci. 


Côté BD

Des lumières dans la nuit de Lorena Alvarez

Élevée dans un très strict établissement catholique où rigueur et assiduité sont de mise, Sandy s’évade dans les dessins dont elle recouvre ses cahiers de classe. Mais surtout, elle a un don... La nuit, dans l’obscurité de sa chambre, de minuscules étoiles font leur apparition. Lorsqu’elle les attrape avant de s’endormir, ses œuvres donnent naissance à des univers et des créatures fantastiques le temps d’une nuit ; le monde ne redevient comme avant qu’au petit matin. Un jour, à l’école, elle rencontre Morfie, une jeune fille mystérieuse qui connait son secret et qui lui voue une étrange fascination...

Graphiquement, j'ai trouvé que cette BD était une pure merveille. Très colorées, très saisissante. Je la trouve magnifiquement poétique et intéressante.

Sur le fond et l'histoire, elle est peut-être un poil trop poétique justement. J'aime quand des histoires traitent de sujets importants de l'enfance soit suffisamment mis en avant pour que les enfants eux-mêmes puissent y trouver un sens. Ici, j'ai peur que ce ne soit trop subtile.
Je serai curieuse de connaître l'avis d'un ou plusieurs enfants, de savoir ce qu'ils ont compris et retenus de cette histoire.

J'aurai aimé qu'elle aille plus loin. Arrivée à la dernière page je me suis dit : "déjà ?!". C'est un peu dommage à mon sens


N.E.O - La Chute du soleil de fer

Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château.
Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l’origine de cet empoisonnement ? L’heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut-elle encore être évitée, alors que la nature est plus menacée que jamais ?

Zyzo, l’espion au grand coeur du tipi, et Alixe, la reine du château, sauront-ils unir leurs forces pour déjouer les mystères, les intrigues et les trahisons ?

Autant j'ai adoré le roman, autant la bande-dessinée ne m'a malheureusement pas convaincu.
J'ai beaucoup trop focalisé sur le personnage d'Alixe. J'ai une lecture très imagée, en règle générale et j'essaye toujours de m'imaginer le visage des personnages. Et celui de la bande-dessinée ne m'a pas convaincu. Je n'adhère absolument pas avec, je préfère la Alixe que je me suis moi-même imaginée.
Je pense également que j'ai malheureusement était victime de ce qui arrive souvent lorsque l'on lit d'abord le roman avant l'adaptation, on reste trop focalisé sur le roman, l'origine.


Les Sœurs Gremillet : les amours de Cassiopée

Haut les coeurs! Comme tous les étés, les soeurs Grémillet vont passer les vacances à la campagne chez leur grand-mère, sauf que cette année Cassiopée, la cadette, a le coeur brisé: Ulysse, son amoureux, est resté en ville. Elle ne peut même pas confier sa peine à ses soeurs qui ne comprendraient pas. Mais à leur arrivée dans le village, un autre prétendant l'attend: le bel Olivier. Il leur apprend qu'un mystérieux fantôme sonne les cloches de l'ancienne église pendant la nuit.

Comme le premier tome, j'aime à chaque fois le mystère présent. J'avais cependant une appréhension sur les histoires de cœur, qu'elles prennent trop de place. Elles prennent un peu de place mais ça n'en devient pas trop pesant. Le mystère de ce fantôme nous tient suffisamment en haleine.
J'ai hâte de découvrir le troisième tome qui sera donc centré sur la petite sœur. Hâte de voir quelle aventure l'attend !


La boîte à musique : Bienvenue à Pandorient

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l'intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu'un lui fait signe et lui demande de l'aide. Dès lors, en suivant les instructions d'Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable...  Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d'Andréa et de son frère Igor, est gravement malade... Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L'eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s'occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne... avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père. À moins que tout cela ne fût qu'un rêve... ou pas !

Je me suis vite laissée emporter par cette histoire et cet univers fantastique. Je trouve les dessins vraiment sublimes. Elle est parfaite pour les petits comme pour les grands.
Cela m'a presque fait penser un peu à l'univers d'Arthur et les Minimoys avec cet univers caché de tous, où il faut rétrécir pour s'y rendre. Une aventure hors du commun avec des secrets de famille bien gardé et enfouis depuis bien longtemps...



Côté romans

La théorie des poignées de main de Fabienne BETTING

Antoine Cavallero, jeune étudiant en statistiques, a choisi pour son doctorat un sujet peu conventionnel : la Théorie des poignées de main, ou l’idée selon laquelle nous connaissons tous quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un… pouvant nous relier à n’importe quel individu sur notre planète via six degrés de séparation. Mais ce séduisant postulat est-il exact ? C’est ce qu’Antoine s’est mis en tête de prouver.
Alors qu’il présente ses recherches à l’occasion d’un colloque, un grand professeur, irrité par son arrogance, le met au défi de mettre sa théorie en pratique. Antoine devra retrouver un individu choisi au hasard et démontrer que seules cinq personnes les séparent.
Piqué au vif, l’étudiant accepte et se lance à corps perdu dans un tour du monde fou et trépidant qui le mènera de Corfou à Bari en passant par Hô Chi Minh-Ville, Atlanta et Genève.

J'étais assez sceptique sur ce roman au départ je ne vais pas le cacher. Puis je me suis rapidement laissée embarquer par le défi et les voyages d'Antoine. Ça reste un bon roman, assez court et agréable à lire.
Ce n'est pas un coup de coeur ni un roman totalement sorti de l'ordinaire qui me marquera à vie. Mais il m'aura permis d'apprendre deux trois choses sur le Vietnam, notamment durant la guerre, mais aussi des choses bien plus scientifiques sur les relations entre personnes.


J'ai dû rêver trop fort de Michel BUSSI

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

Ce n'est pas mon préféré de l'auteur, mais ça reste une bonne lecture. Un peu trop tourné vers la passion, l'amour pour moi je pense. Mais j'avoue qu'une fois de plus, l'auteur a réussi à me surprendre sur la fin ! Le roi du twist final, c'est indéniable. Jusqu'où sommes nous prêts à aller pour un amour passionnel et plus encore ?


La Nanny de Gilly MACMILLAN

À la mort de son mari, Jocelyn n’a d’autre choix que de revenir s’installer avec sa fille Ruby à Lake Hall, l’austère manoir familial où vit toujours sa mère, aristocrate arrogante et froide.
À peine arrivée, Jocelyn reçoit la visite d’une mystérieuse femme déclarant être Hannah, la nanny qu’elle adorait enfant, disparue du jour au lendemain en 1987. Jocelyn est si contente de la retrouver qu’elle lui propose immédiatement la garde de sa fille, mais très vite, des détails sonnent faux. Peut-elle vraiment lui faire confiance ? Et que s’est-il passé à l’époque ?

J'ai adoré ce roman ! Un roman psychologique à faire froid dans le dos mais tellement prenant. Ici il est question de manipulation psychologique, de violence sur les enfants, de confiance. J'ai eu un peu de mal à me mettre dedans au départ mais une fois lancée, impossible de m'arrêter. Au départ, je ne savais pas trop où tout ça allait nous mener. Est-ce un roman thriller psychologique ou un roman thriller surnaturel ? La nanny est-elle revenue d'entre les morts ? Est-ce une vision, une réalité ? Une usurpation ? Trop de questions qui donnent clairement envie d'aller au bout de la lecture.

Je vous la conseille vivement si vous aimez être un peu torturé psychologiquement et que vous aimez les thriller psychologiques. 


Harry Potter à l'école des sorciers de JK ROWLING

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l'effroyable V., le mage dont personne n'ose prononcer le nom.

Je n'avais encore jamais lu Harry Potter (ou du moins, je n'en ai pas gardé un souvenir impérissable). Alors pour ne pas mourir bête et pour pouvoir dire oui, j'ai déjà lu Harry Potter, je me suis lancée dans cette lecture. 
Et en plus, grâce à cette lecture, je valide une catégorie du Happy Fall Challenge. Tout benef'

Malheureusement, ce premier tome ne m'as pas convaincu. Je n'ai pas réussi à être emporté par la folie Harry Potter. Peut-être que je l'ai lu trop tard et le fait de ne pas grandir avec les personnages comme pour beaucoup, cela m'a moins transporté. J'ai passé un bon moment, mais ce n'a pas été transcendant pour moi. 


Si je devais choisir un coup de cœur parmi toutes ces lectures, je choisirai "La Nanny" qui m'a vraiment emporté et que j'ai adoré. 

Et vous, quel a été votre coup de cœur du mois ? 

Vous aimerez peut-être

0 Commentaires