Maman n'est pas une étoile - Camille Salomon



Ce roman m'a été offert lors d'un swap que j'avais réalisé en automne 2020 et encore mille fois merci à la personne qui me l'a fait découvrir, c'est sans aucun doute l'une de mes découvertes livresques les plus belles de ces dernières années.

Le roman de Camille Salomon , "Maman n'est pas une étoile" est une vraie pépite. Autant pour les enfants que pour les adultes. Un roman nécessaire sur le deuil, la perte d'un parent, la reconstruction.

Quatrième de couverture

Cher journal, hier, j’ai vécu la pire journée de ma vie.

Moïra, treize ans, vient de perdre sa maman, décédée des suites d’un cancer. Comment continuer ? À quoi se raccrocher ? À son père ? À ses amis au collège ?

Et puis, une nuit, dans ses rêves… Smog apparaît. Un monstre ténébreux mais attachant, qui l’entraîne dans un monde irréel : le Royaume des Sept Contrées…
Commence alors un long voyage initiatique pour Moïra, qui lui permettra de faire son deuil d’une façon inattendue.


Ce que j'en ai pensé

Quelle splendide histoire !

Bien qu'il s'agisse, au départ d'une histoire profondément triste (une petite fille perd sa maman), le roman est construit avec énormément de bienveillance. Par le biais du rêve et de nombreuses images, l'autrice traite les différentes étapes du deuil avec simplicité et de façon très touchante.

Au-delà de cette thématique centrale, beaucoup de "principes" évoquées dans cette histoire sont applicables à notre quotidien : se relever face à l'adversité et ne pas laisser tomber, profiter de chaque petit bonheur de la vie, même le plus banale, profiter des personnes qui nous entourent...

J'ai été très touché de part mon histoire personnelle par cette lecture et que je conseille fortement à toutes les personnes ayant vécu ou vivant un deuil. Pour moi, ce roman fait partie de ces lectures nécessaires, de ces lectures qui font du bien. Ces lectures qui, même si elle parle d'un sujet douloureux, vous fait sourire, vous fait du bien et vous pousse toujours plus loin. 

Une lecture que l'on peut lire avec ses yeux d'adultes mais qui parle à l'enfant intérieur qui est en nous. 
Justement, pour les enfants, elle est parfaite pour traiter du sujet de la mort et du deuil. Il est souvent difficile en tant que parent ou enseignant d'aborder des thématiques comme celle-ci. Et c'est en cela que j'adore la littérature de jeunesse. C'est qu'elle peut permettre d'aborder des sujets sensibles de façon ludique, ou pudique, grâce aux images, qu'elles soient visuelles ou textuelles. La poétique des romans et albums de jeunesse est un vrai plus dans l'apprentissage et le développement de l'enfant. 

Et cette lecture rejoint totalement cette idée-là. Je vous la conseille vivement.

Vous l'avez-lu ? Qu'en avez-vous pensé ? 

Vous aimerez peut-être

0 Commentaires