La maison Chapelier - Tamzin MERCHANT



J'ai terminé récemment "La maison Chapelier" de Tamzin Merchant publié chez Gallimard Jeunesse.

C'est typiquement le roman où j'ai d'abord flashé sur la couverture. Elle est tellement magnifique. 
Puis la quatrième me semblait assez prometteuse alors je me suis dit, tiens, pourquoi pas.

Quatrième de couverture

Un grain de folie et de la magie au bout des doigts!
Tel est l'adage de la famille Chapelier, qui fabrique des chapeaux magiques de génération en génération. Lorsque son père disparaît au cours d'une expédition à la recherche d'une plume d'oiseau rare, la jeune Cordelia Chapelier jure de le retrouver... quitte à mettre la ville de Londres sens dessus dessous.

Mon avis

À mon grand étonnement, la quatrième ne reflète pas vraiment ce qui se passe dans ce premier livre. Dès le départ, comme le promet la quatrième, je m'attendais donc à ce que l'histoire tourne principalement autour de la disparition du père de Cordelia. Mais finalement, ce n'est pas que le point de départ de ce roman. 
Une partie bien plus importante se déroule. Une guerre entre l'Angleterre et la France, un chapeau de paix pour régler ce conflit mais quelqu'un veut à tout prix cette guerre et s'interpose. Voilà ce qui se passe vraiment dans ce premier livre, ce qui n'est pas évoqué sur la quatrième. Je trouve ça dommage. 

La disparition du père reste en arrière plan et, ressurgit de temps en temps. Peut-être allons nous la retrouver dans les prochains livres ?
Comme il semblerait que c'est le point de départ de cette histoire, il va permettre la détermination sans faille de Cordelia à sauver la princesse, sa famille et le chapeau de paix.

J'ai passé un bon moment de lecture et m'imaginer dans cet univers magique était vraiment sympa.
Mais je reste toujours très frustrée quand une quatrième ne correspond pas vraiment au contenu. Ça à parfois tendance à m'agacer même, mais ça c'est mon côté psycho rigide.


Est-ce que, comme moi, la quatrième est un élément vraiment important pour vous sur lequel il ne faut pas faire d'erreur ?

Vous aimerez peut-être

0 Commentaires